une bonne respiration par le nez

Respiration : pourquoi respirer par le nez ?

Respiration : pourquoi respirer par le nez ?

respiration par le nez

Respiration : pourquoi respirer par le nez ?

En débutant un cours de yoga, le professeur de Kundalini Yoga invite ses élèves à respirer par le nez en donnant quelques détails comme : "le nez est fait pour respirer et la bouche pour parler et manger".

Effectivement c'est une base, une règle mais il est mieux d'en comprendre les raisons plus en détails pour en intégrer les bienfaits.

 

Les bienfaits de la respiration par le nez.

  • Les poils et les cils nasaux filtrent la poussière empêchant de nombreuses bactéries de pénétrer dans les poumons.
  • L'inspiration par le nez permet de réchauffer l'air, de l'humidifier et de le filtrer.
  • La respiration longue et profonde purifie le sang et favorise l'irrigation du cerveau.
  • La conscience à  notre respiration stimule le système nerveux parasympathique et entraîne un état de détente psycho-corporelle.
  • La respiration par le nez, de par son amplitude, apporte l'oxigénéïsation des fonctions vitales, permet l'élimination des toxines ; c'est un  nettoyage profond et en même temps un regain énergétique du corps .
  • La respiration par le nez permet de reconnaître les odeurs et d'assurer un mécanisme de survie
  • L'inspiration apporte l'énergie vitale appelée "Prana", sans elle pas de vie possible.
  • La respiration par le nez vient activer 3 nadis principaux Ida et Pingala, se croisant à la racine du nez avec Shushumna

La pratique du Yoga permet d'unifier le corps et l'esprit mais aussi le mouvement et le souffle. La circulation du prana est permanente et, est possible grâce au un circuit énergétique composé de 72 000 nadis environ.

Les 3 principaux nadis sont :

  • Shushumna remonte le long de la colonne vertébrale depuis l'anus jusqu'au sommet du crane. Il est le canal central sur lequel se croisent ida et pingala au niveau de chaque chakra où l'énergie activée est la plus dense en force vitale
  • Ida part de la base de la colonne vertébrale à droite et achève son trajet dans la narine droite, lié à l'énergie  féminine. L'air qui y circule est frais
  • Pingala part à l'inverse,de la base de la colonne vertébrale à gauche et achève son trajet dans la narine gauche, lié à l'énergie masculine, à l'action. L'air qui y circule est chaud

Les recherches scientifiques :

Les scientifiques ont clairement identifié le circuit de neurones responsables de la connexion entre une respiration longue et profonde et le sentiment de calme. Concrètement, cela veut que nous pouvons agir sur notre respiration pour réduire le stress et calmer nos nerfs. Pourtant nous lui accordons peu d'importance dans notre quotidien. Alors qu'une bonne respiration peut aider, entre autres, les personnes qui ont des problèmes pour trouver le sommeil. Elle permet de ralentir le rythme cardiaque et d'ouvrir la porte au sommeil. Mais elle permet aussi de gérer le stress, de gérer la douleur, de lâcher prise dans la relation sexuelle ou de méditer tout simplement.

Par ailleurs, une étude  a montré que lorsque les rongeurs reniflent, le flux d'air déclenche une activité cérébrale  et stimule les neurones associés à la création et au stockage des souvenirs. C'est pourquoi, des recherches sont effectuées pour observer le lien entre une bonne respiration  et une bonne mémoire.

Retrouvez en cliquant sur le lien d'autres articles.

 

respiration et prana

Les bienfaits d’une respiration consciente

image poumons et le fonctionnement du diaphragme

Les bienfaits de la respiration consciente

La respiration est un outil fondamental pour les pratiquants de Kundalini Yoga. Tout d'abord, il est nécessaire de réapprendre à respirer car beaucoup de personnes respirent à l'envers. Il est aussi important de prendre le temps de respirer en conscience 2 à 3 minutes par jour.

Le Kundalini Yoga utilise une large variété de techniques de respiration, appelées pranayama. Ces techniques sont faciles, efficaces et accessibles à tous. 

La respiration permet la distribution de l'énergie vitale dans tout le corps appelé le prana, par l'air inspiré de préférence par les narines. Respirer par le nez permet de filtrer l'air, de le réchauffer et de l'humidifier.

Plusieurs techniques de respiration :

  • La respiration longue et profonde appelée aussi respiration yoguique est la première respiration à enseigner aux débutants. Elle est simple et naturelle et permet de gagner en largeur sur l'inspiration et de gagner en longueur sur l'expiration. Elle est composée de 3 phases : la respiration abdominale, thoracique et claviculaire à enchaîner. Le souffle est toujours avec nous comme une ressource toujours disponible pour nous pacifier émotionnellement, pour accroître la vitalité.
  • Les rétentions du souffle poumons pleins peuvent élever la pression sanguine ou poumons vides, abaisser la pression sanguine, équilibrer le système nerveux. C'est aussi maîtriser l'impermanence de la vie.
  • La respiration du feu est aussi une technique de base qui accompagne les postures dynamiques ou statiques et a de nombreux effets positifs. Elle libère les toxines, augmente la capacité pulmonaire, renforce aussi la résistance du système nerveux au stress, stimule les organes dans l'abdomen. Elle accroît la force vitale et accroît l'oxygène au cerveau favorisant la concentration, un mental clair et neutre, stimule le système immunitaire.

Pour contrôler ses humeurs et ses énergies, le pratiquant de yoga peut aussi utiliser la respiration alternée par le nez, la respiration en canon, Sitali pranayama pour faire baisser la fièvre et aider à la digestion etc ....

Ces techniques devraient être intégrées dans nos habitudes de vie et devraient devenir aussi naturelles que se brosser les dents ou prendre sa douche. Elles favorisent la santé, le bien-être et l’équilibre pranique du corps. 

Pour vous y aider, venez faire l'apprentissage de ces différentes techniques dans la pratique du Kundalini Yoga ou en soirée méditation.

Voir également les autres articles rédigés par Patricia PRIAT, notamment la cohérence cardiaque et un atelier sur la gestion du stress

Je viens compléter mon article avec ce lien où Jean Marie DEFOSSEZ, conférencier sur la santé et la respiration, nous explique les conséquences de ce qu'il appelle la "Sous respiration" et ses effets néfastes. Il nous parle d'un outil essentiel que l'on retrouve en Kundalini Yoga, la respiration complète ou appelée longue et profonde.

Voici un exercice respiratoire à fort potentiel thérapeutique. Très vitalisant, il améliore la concentration et permet d’échapper aux stress et aux idées noires. L’enchaînement à pratiquer plutôt assis, colonne vertébrale redressée, la poitrine haute, les yeux fermés et les mains sur les genoux, est le suivant:

  • Inspiration par le nez durant 4 secondes
  • Rétention du souffle, poumons pleins pendant 8 secondes
  • Expiration par la bouche durant 4 secondes 
  • Rétention du souffle, poumons vides pendant 8 secondes    
  • Poursuivez ce cycle respiratoire                                                                                                                  

Cinq minutes de cet exercice chaque fois que vous en avez besoin vous procureront des bienfaits étonnants et vous permettront découvrir les vertus thérapeutiques de la respiration. Vous pouvez augmenter le temps de pratique jusqu'à 11 minutes.