amour et le temps

L'amour et le temps

Il était une fois une île sur laquelle vivaient tous les sentiments et toutes les valeurs humaines : le Bonheur, la Tristesse, la Sagesse… ainsi que tous les autres, y compris l’Amour.

Un jour, on annonça que l’île allait être submergée. Alors tous préparèrent leurs embarcations et s’enfuirent. Seul l’Amour resta, attendant jusqu’au dernier moment. Quand l’île fut sur le point de disparaître, l’Amour décida de demander de l’aide.

La Richesse passa près de l’Amour dans un bateau luxueux et l’Amour lui dit :
– “Richesse, peux-tu m’emmener ?”
– “Je ne le peux pas car j’ai beaucoup d’or et d’argent dans mon bateau et il n’y a pas de place pour toi.”

Alors l’Amour décida de demander à l’Orgueil qui passait, lui aussi, dans un magnifique bateau :
– “Orgueil, je t’en prie, emmène-moi.”
– “Je ne peux pas t’aider, Amour. Tu es tout mouillé et tu pourrais endommager mon bateau.”

La Tristesse étant à côté, l’Amour lui demanda :
– “Tristesse, je t’en prie, laisse-moi venir avec toi.”
– “Oh Amour”, répondit la Tristesse, “je suis si triste que j’ai besoin de rester seule”.

Le Bonheur passa aussi à côté de l’Amour mais il était si heureux qu’il n’entendit même pas qu’on l’appelait.

Soudain, une voix dit :
– “Viens, Amour, je t’emmène avec moi.”
C’était un vieillard qui l’avait appelé.

L’Amour était si heureux et si rempli de joie, qu’il en oublia de lui demander son nom. Arrivés sur la terre ferme, le vieillard s’en alla. L’Amour se rendit compte combien il lui était redevable et demanda au Savoir :
– “Savoir, peux-tu me dire qui est celui qui m’a aidé ?”
– “C’est le Temps”, répondit le Savoir.
– “Le Temps ?”, demanda l’Amour. “Pourquoi le Temps m’aurait-il aidé ?”

Le Savoir plein de sagesse répondit :
– “Parce que seul le Temps est capable de comprendre combien l’Amour est important dans la vie”.

Que nous dit concrètement ce conte ?

Il nous montre à quel point l'entrée en scène de l'ego dans la sphère des sentiments exclut l'amour.

  • La richesse est trop imbue d'elle-même, sa suffisance n'invite pas l'amour.
  • L'orgueil par excellence est une enflure de l'ego et un ego boursouflé ne peut inviter l'amour, pour inviter l'amour il devrait se convertir en humilité.
  • La tristesse, comme le chagrin, nous replie sur nous-même et nous coupe des autres, elle nous isole. Comment peut-on, dans un isolement que l'on a soi-même créé, être capable d’aimer ? Le chagrin exclut l'amour.
  • De même, un bonheur qui s'enivre de lui-même, qui ne se communique pas, ne va pas vers l'amour.

Qui invite l’amour ? Le texte dit : le temps.
L'amour a la patience du temps. C'est dans le temps que l'on aime vraiment et non pas dans un bref élan éphémère de passion. Le temps créé de l'altérité. Il peut se marier avec l'amour qui lui tend vers l'unité.
"Monte donc sur ma barque, nous avons quelque chose à faire ensemble !
Je suis capable de comprendre quelle importance tu as dans la vie".
Cependant, cela, le temps ne le dit pas, c'est la Connaissance qui le découvre, qui le révèle et cette révélation est un mot de sagesse.

Posted in Newsletter, Thérapie and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.