Les  bonhommes allumettes

Les bonhommes Allumettres

Les  bonhommes allumettes

Les  bonhommes allumettes, voici un outil créé par Jacques Martel, auteur du grand dictionnaire des malaises et maladies que je propose dans mes accompagnement pour se libérer des émotions négatives. Il est simple et efficace, pouvant être utilisé par tous, pour couper avec des liens d'attachement toxiques.

Cela nous permet d'avoir un regard plus lucide, d'avoir plus de clairvoyance dans nos liens d'attachements et nos sentiments d'amour avec la prise de recul.

Nous avons besoin  de sortit toutes nos pensées négatives de notre tête en dessinant ou en écrivant pour sortir de la confusion du mental.

Le matériel nécessaire est une feuille blanche de format A4, d'un crayon ou crayons des de couleur (si vous voulez vous  accordez aux couleurs correspondant à chaque chakra) et d’une paire de ciseaux. Rien à réfléchir...

Vous devez tout d'abord vous dessiner vous, dessiner ensuite l’autre (personne ou situation), vous entourer d'un halo de lumière l'un et l'autre et dans son ensemble et symboliser les attachements qui vous lient (7 niveaux) puis couper ces attachements avec les ciseaux

Avec ces deux morceaux de papier dans les mains, plusieurs solutions, : vous les jetez à la poubelle, vous les passez au broyeur, vous les brûlez en disant « Vos problèmes sont vos problèmes et je ne les endosse pas ! ». Faites vraiment comme vous le sentez. et observez les changements dans la relation ou la situation

Voici le lien d'une vidéo sur lequel cliquer pour bénéficier de toutes les explications détaillées

Vous pouvez découvrir d'autres articles en cliquant sur le lien

connaissance de soi

Connaissance de soi

Connaissance de Soi

Cette question du "Qui suis je ?" est essentielle.

Certaines personnes que je reçois en accompagnement individuel me disent : "mais qu'est ce que je fous ici ?

C'est pourquoi il est important de bien se connaître, découvrir ses valeurs essentielles, identifier ses besoins dans toutes ses dimensions, ses compétences et ses qualités souvent ignorés ou niés. Cette nouvelle connaissance de soi permet de mieux s'affirmer et de s'exprimer dans sa vérité, de mieux relationner avec les autres.

Cela donne la possibilité de se découvrir en profondeur, parfois se remettre en question en faisant fi de son Ego et prendre des décisions pour donner du sens à sa vie.

Je vous propose cette légende Hindoue pour illustrer mon propos :

Une vieille légende hindoue raconte qu’il y eut un temps où tous les hommes étaient des dieux. Mais ils abusèrent tellement de leur divinité que Brahma, le maître des dieux, décida de leur ôter le pouvoir divin et de le cacher à un endroit où il leur serait impossible de le retrouver.

Le grand problème fut donc de lui trouver la cachette.

Lorsque les dieux mineurs furent convoqués à un conseil pour résoudre ce problème, ils proposèrent ceci : « Enterrons la divinité de l’homme dans la terre. »
Mais Brahma répondit : « Non, cela ne suffit pas, car l’homme creusera et la trouvera. »
Alors les dieux répliquèrent : « Dans ce cas, jetons la divinité dans le plus profond des océans. »
Mais Brahma répondit à nouveau : « Non, car tôt ou tard, l’homme explorera les océans, et il est certain qu’un jour, il la trouvera et la remontera à la surface. »
Mais alors les dieux mineurs conclurent : « Nous ne savons pas où la cacher, il ne semble pas exister sur terre ou dans la mer d’endroit que l’homme ne puisse atteindre un jour. »
Alors Brahma dit : « Voici ce que nous ferons de la divinité de l’homme : nous la cacherons au plus profond de lui-même, car c’est le seul endroit où il ne pensera jamais à chercher. »

Depuis ce temps-là, conclut la légende, l’homme a fait le tour de la terre, il a exploré, escaladé, plongé et creusé, à la recherche de quelque chose qui se trouve en lui.

Vous pouvez découvrir d'autres articles en cliquant sur le lien

Nettoyage de printemps

Nettoyage de printemps

Nettoyage de printemps

Les techniques de purification selon le yoga sont aussi appelées “Kriyas”. Sur un plan physique et bien plus subtils encore, les Kriyas  sont des pratiques destinées à nettoyer le corps et nous permettre d’être en meilleure santé. Nous pouvons faire ce nettoyage aussi dans son propre environnement car nous connaissons les interactions de l'extérieur vers l'intérieur. Aussi, voici quelques propositions pour ce nettoyage de printemps...

Ranger son chez soi, c'est mettre de l'ordre dans ses idées...

Nettoyer ses vitres, c'est se permettre d'y voir plus clair.

Dormir dans une chambre où l'essentiel réside sans aucun superflu, c'est se permettre un bon sommeil.

Avoir une salle de bain nickel, c'est ôter les énergies négatives.

Prendre des douches de "lumière", c'est se remplir de positif.

Ôter les chaussures avant d'entrer dans sa chaumière, c'est laisser les énergies extérieures à leur place.

Chez toi doit être ton "cocon". Cet endroit doit te ressourcer, et non t'épuiser.

Musique douce, quelques encens et bougies pourront aussi t'apaiser.

Les toxines de la maison sont :

-Objets que tu n'utilises plus.

-Vêtements que tu n'aimes pas ou n'utilises pas depuis longtemps.

-Objets cassées.

-Vieilles cartes et notes.

-Plantes mortes ou malades.

-Reçus, journaux et magazines anciens.

-Vieux sous-vêtements.

-Chaussures endommagées.

-Vieilleries de tous les types qui appellent le passé.

Mais aussi les accumulations :

-Dans le sous-sol et le toit, les accumulations deviennent surcharge.

-Dans l'entrée, ils limitent le flux de la vie.

-Sur le sol, ils nous tirent vers le bas.

-Au-dessus de nous, ce sont des maux de tête.

-Au-dessous du lit, ils polluent le sommeil.

-Dispersés dans la maison, c'est une surcharge d'émotions...

Toutefois, avec le détachement :

  1. La santé s'améliore.
  2. La créativité grandit.
  3. Les relations s'améliorent.
  4. Il y a une plus grande capacité de raisonnement.
  5. Améliore l'humour.

Ces sacrées questions qui aident le détachement :

- Pourquoi est-ce que je garde ça ?

- Est-ce que ça a à voir avec moi aujourd'hui ?

- Qu'est-ce que je vais ressentir en libérant ça ?

Alors, sépare et classe :

  1. Pour faire un don.
  2. À jeter.
  3. À vendre.

Le nettoyage de l'intérieur se reflète à l'extérieur...

- Évite les bruits extrêmes.

- Moins de lumières fortes.

- Moins de couleurs saturées.

- Moins d'odeurs chimiques.

- Moins de souvenirs tristes.

- Termine des projets inachevés.

- Cultive l'énergie positive chez toi.

- Fais un nettoyage général

- Et utilise des boîtes pour l'organisation...

- Commence par les tiroirs et les armoires

- Et termine par chaque chambre,

Fais tout à ton rythme...

  1. Poubelle
  2. Arrangements
  3. Recyclage
  4. Rénovation
  5. À en faire cadeaux
  6. À en faire don
  7. À vendre

Note ce qui change en toi au fur et à mesure que tu nettoies...

Car en nettoyant notre maison physique, Nous mettons aussi de l'ordre dans notre esprit et dans notre cœur !

Pratique le détachement des choses matérielles qui remplissent ton espace et tu verras comment petit à petit, tu vas pouvoir faire la même chose, avec des situations de vie plus importantes. Nettoyage de printemps (article diffusé par Jason la pointe)

Vous pouvez aussi lire un livre très  intéressant "la magie du rangement de Marie KONDO". ou aller à la rencontre de sa méthode en cliquant sur le lien

Je vous souhaite de belles journées printanières, de rangement pour "mieux ranger sa vie"  pour retrouver de belles énergies positives.

Retrouvez les autres événements programmés en cliquant ici.

 

Vidéo à la demande sur le foie et la colère

Comment sortir d’un conflit !

Comment sortir d'un conflit !

J'aime ce schéma ci-dessous, décrivant les 4 phases à adopter en cas de conflit, issues de la communication non violente. Comment sorti d'un conflit !

Quand nous sommes en situation de conflit, qu'il soit personnelle, familiale ou professionnelle, voici les étapes à décliner avec les personnes concernées avec bienveillance et sans jugement et avec l'intention de renouer le lien.

La première étape :  exprimer à l'autre, sans être dans l'accusation (le TU tue) les faits, la situation conflictuelle

Deuxième étape : décrire à l'autre nos ressentis, quels émotions ou sentiments ont émergé et qui à pu nous mettre en réaction. Ne pas oublier, que dés lors, que nous sommes en réaction, cela vient obligatoirement réveiller une blessure de l'enfant.

Troisième étape : comprendre et exprimer à l'autre notre besoin tout simplement

Quatrième étape : faire une demande à l'autre et trouver ensemble un compromis

Comment sortir du conflit CNV

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessous, une vidéo de Thomas d'ASEMBOURG sur la base de a communication non violente, avec un outil efficace et très simple.

Il existe aussi des livres très intéressants et efficaces, pour améliorer nos relations avec l'autre comme "Cessez d'être gentil, soyez vrai" ou "les mots sont des fenêtres" de Thomas d'ASEMBOURG.

Vous pouvez découvrir d'autres articles en cliquant sur le lien

prospérité et abondance

Prospérité et abondance – Technique du verre d’eau

Prospérité et abondance - Technique du verre d'eau

Demandez et vous aurez....

Nous avons, pour la plupart d'entre nous, entendu dans notre enfance, "ce n'est pas bien de demander, ce n'est pas poli". Cela a conditionné des générations entières qui n'ont pas appris à demander en se contentant de ce qu' elles avaient.

Nous savons maintenant qu'avec la loi d'attraction, nos pensées attirent vers nous des évènements de même nature.

Là encore nos pensées issues de notre inconscient, à savoir ce qui nous a été répétées par les parents ou les éducateurs ont pu devenir une évidence ou une croyance. Comme "Tu es nul, tu ne feras jamais rien de ta vie" et l'être humain peut aller jusqu'à se prouver que ses parents ont raison.

Alors n'hésitez plus à demander le meilleur pour vous même, devenez libre de vos choix, à formuler une demande consciente.

Les demandes en rapport avec ses aspirations produisent de puissantes vibrations provenant de tout notre être et sont ainsi mieux entendues....

Vous pouvez utiliser la technique du verre d'eau comme dans la vidéo ci-dessous pour obtenir prospérité et abondance.

Vous pouvez découvrir d'autres articles en cliquant sur le lien

prends soin de toi

«Le mal a dit»

 «Le mal a dit»

Je vous propose la lecture de cet article particulièrement intéressant. En effet, le corps parle et il suffit de l'écouter.

Cependant, nos parents, pour la plupart, ne l'ayant pas appris, n'ont pas pu nous le transmettre. C'est pourquoi, le Yoga se développe de plus en plus aujourd'hui car il nous ramène au corps. Sa pratique nous invite à ressentir et à observer nos ressentis, à écouter les messages de notre corps.

Nous faisons l'entretien de notre véhicule mais nous négligeons bien souvent de prendre soin de son corps et de son cœur et de son âme.

Ci-dessous : Maladie! Le lien entre émotions et maladies par Cyril R. , le 05/10/2016 , mis à jour le 08/28/2021 

Le mal a dit » = Maladie! La relation probable entre nos émotions et nos maladies

Le point de vue yogique est de regarder le corps comme un instrument de développement spirituel.

Comme chaque instrument notre corps a ses propres règles et son langage. C’est seulement par l’ignorance que nous ne pouvons (ou ne voulons) pas entendre et comprendre ses messages. Il est devenu normal aujourd’hui de réagir sur une maladie ou une douleur avec une action répressive. Et si on essayait par un système de « décodage corporel »  trouver la cause d’une maladie qui se trouvent toujours dans le psychisme ?

Le mal a dit = maladie : Les étapes de formation d’une maladie

Dans son œuvre,  Ashtanga Hridaya Samhita (7ème siècle), Vabghata  évoque six stades du développement d’une maladie :

  1. Psychique :le stade causal, quand le déséquilibre apparaît au niveau du subconscient. Ce déséquilibre est lié à une conception de l’ego en interaction avec le monde extérieur
  2. Énergétique :le déséquilibre du système des canaux énergétiques (nadis).
  3. Neuroendocrinien :le dysfonctionnement du système neuroendocrinien (le déséquilibre apparaît au niveau du corps physique ;
  4. Endotoxique :le développement des toxines dans les différentes parties du corps ;
  5. Visible symptomatique :l’apparition des symptômes cliniques de la maladie ;
  6. Terminal : la destruction de l’organe malade.

 

Il n’est pas difficile de déduire auxquels des ces six stades la médecine occidentale intervient dans la plupart des cas. On voit ici que les symptômes qui apparaissent au niveau du corps sont les derniers cris du système pour se faire apercevoir. Et en réponse à ce crie le plus souvent on essaye de faire taire le corps au lieu de lui être gratifiant.

Le mal a dit = maladie : Dictionnaire des maladiescolonne vertébrale et émotions

Il existe aujourd’hui tout un ouvrage composé par Jacques Martel “Le grand dictionnaire des malaises et des maladies” qui permet de comprendre nos états intérieurs en faisant des observations extérieures. Ce livre est une sorte de guide pour comprendre ce qui se joue et de faire remonter en surface les choses que nous pourrions avoir tendance à refouler, ou à ne pas vouloir apercevoir.  Toutes les émotions que nous refoulons à l’intérieur de nous-même parce que nous ne pouvons pas ou ne voulons pas les verbaliser, peuvent se cristalliser dans différentes parties du corps ou se manifester à travers tel ou tel problème corporel.

  • La panique peut provoquer des diarrhées.
  • La colère retenue ou la rancune : une crise de foie.
  • La difficulté à trouver ou à prendre sa place peut provoquer des infections urinaires à répétition.
  • Quelque chose qu’on ne veut pas entendre ou quand on ne s’écoute pas : des otites, douleurs d’oreilles.
  • Quelque chose qu’on n’a pas osé dire, qu’on a ravalé : des angines, des maux de gorge.
  • Un refus de céder, de plier, d’obéir ou de se soumettre : des problèmes de genoux.
  • Peur de l’avenir, peur du changement, peur de manquer d’argent : des douleurs lombaires.
  • Intransigeance, rigidité : des douleurs cervicales et nuque raide.
  • Conflit avec l’autorité : des douleurs d’épaules.
  • Quand on prend trop de choses sur soi : également douleurs d’épaules avec une sensation d’un fardeau.
  • Affronter une situation ou une personne sans se permettre de s’exprimer : des douleurs dentaires, aphtes, abcès.
  • L’incapacité d’avancer : des douleurs dans les pieds, les chevilles.
  • La colonne vertébrale est aussi un merveilleux terrain d’investigation de toutes nos émotions refoulées ! Illustration tirée du livre de R.Fiammetti : les cartes du langage émotionnel du corps avec un “décodage de notre dos”.

Le mal a dit = maladie : Quelques extraits du livre de Jacques Martel

Foie

Le foie représente les choix,  la colère, les changements et l’adaptation. On peut souffrir du foie quand on ne parvient pas à s’adapter à des changements, professionnels ou familiaux. Difficultés d’ajustement à une situation. Sentiment de manque continuel ou peur de manquer. Colère refoulée. Personnes sujettes aux maladies du foie : les personnes qui critiquent et qui jugent beaucoup (elles-mêmes et les autres) et/ou qui se plaignent souvent.

Vésicule biliaire

La vésicule biliaire est en rapport avec l’extérieur, la vie sociale, la lutte, les obstacles, le courage. Se battre. Esprit de conquête. Se faire de la bile, s’inquiéter, s’angoisser. Sentiment d’injustice. Colère, rancune. Se sentir envahi, empiété sur son territoire par une personne autoritaire. Agressivité rentrée et ruminante, mécontentement retenu. Se retenir de passer à l’action. Difficultés à faire un choix, de peur de se tromper.

Glande thyroïde

Profonde tristesse de ne pas avoir pu dire ce qu’on aurait voulu. Sentiment d’être trop lent par rapport à ce qu’on attend de nous. Impuissance, sentiment d’être coincé dans une situation, être devant un mur, dans une impasse. Être bloqué dans la parole ou dans l’action, être empêché d’agir. Pas le droit de parler, de s’exprimer. Ne pas se sentir écouté. Difficultés à s’affirmer. Une déception ou une injustice n’a pas été « avalée » et est restée en travers de la gorge.

Hernies

De la détresse implose à l’intérieur et demande à être libérée. Désir de rompre ou de quitter une situation où on se sent coincé, mais où l’on reste par peur de manquer de quelque chose, généralement du matériel. Auto-punition parce qu’on s’en veut, incapacité à réaliser certaines choses qu’on voudrait. Frustration de travailler dur, se sentir poussé à aller trop loin, ou essayer d’atteindre son but d’une manière excessive, qui en demande trop. Une poussée mentale (de stress) essaie de sortir. Mais en plus, le lieu où siège l’hernie indique son message émotionnel de manière plus précise et complémentaire :

Hernie inguinale (dans l’aine) : difficulté à exprimer sa créativité, secret que l’on renferme et qui nous fait souffrir. Désir de rompre avec une personne qui nous est désagréable, mais avec laquelle on se sent engagé ou qu’on est obligé de côtoyer. On aimerait sortir, s’extirper de cette situation.

Hernie ombilicale : nostalgie du ventre de la mère où tout était facile et où se sentait totalement en sécurité. Refus de la vie.

Hernie discale : conflit intérieur, trop de responsabilité, sentiment de dévalorisation, ne pas se sentir à la hauteur de ce qu’on attend de nous, projets et idées non reconnus. La colonne vertébrale représente le soutien. Besoin d’être appuyé, soutenu, mais difficulté ou impossibilité de demander de l’aide.

Hernie hiatale : se sentir bloqué dans l’expression de ses sentiments, de son ressenti. Refouler ses émotions. Tout vouloir diriger, ne pas se laisser porter par la vie mais la contrôler.

Genoux

Douleurs aux genoux, genoux qui flanchent, genoux qui craquent, douleurs aux ménisques : refus de plier, de se « mettre à genoux » (de se soumettre) de céder, fierté, ego, caractère inflexible ou au contraire, on subit sans rien oser dire, on s’obstine, mais nos genoux nous disent que nous ne sommes pas d’accord avec cette situation. Difficultés à accepter les remarques ou les critiques des autres. Problèmes avec l’autorité, la hiérarchie, problèmes d’ego, d’orgueil. Devoir s’incliner pour avoir la paix. Ambition réfrénée ou contrariée par une cause extérieure, Entêtement, humiliation. Culpabilité d’avoir raison. Colère d’être trop influençable.

Peau

Les maladies de peau ont très souvent, à l’origine, un conflit de séparation mal géré, une séparation mal vécue, soit par la mère, soit par l’enfant, ou la peur de rester seul et un manque de communication. Séparation aussi envers soi-même : dévalorisation de soi vis-à-vis de l’entourage. Porter trop d’attention à ce que les autres peuvent penser de nous.

Eczéma

Anxiété, peur de l’avenir, difficultés à s’exprimer. Impatience et énervement de ne pas pouvoir résoudre une contrariété. Séparation, deuil, contact rompu avec un être cher. Chez les enfants, l’eczéma peut résulter d’un sevrage trop rapide ou d’une difficulté de la mère à accepter que son enfant ne soit plus « en elle ». Sevrage de l’allaitement ou reprise du travail de la maman et culpabilité non exprimée, mais que l’enfant ressent et somatise ainsi. Querelles ou tensions dans la famille, que l’enfant ressent. Insécurité.

Acné 

Manière indirecte de repousser les autres, par peur d’être découvert, de montrer ce qu’on est réellement, parce qu’on pense qu’on ne peut pas être aimé tel que l’on est. Puisqu’on se rejette, on crée une barrière pour que les autres ne nous approchent pas. Refus de sa propre image, de sa personnalité ou de sa nouvelle apparence. Honte des transformations corporelles. Difficulté à être soi-même, refus de ressembler au parent du même sexe.

Psoriasis 

Personne souvent hypersensible qui n’est pas bien dans sa peau et qui voudrait être quelqu’un d’autre. Ne se sent pas reconnue, souffre d’un problème d’identité. Le psoriasis est comme une cuirasse pour se défendre. Besoin de se sentir parfait pour être aimé. Souvent une double conflit de séparation, soit avec deux personnes différentes, soit un ancien conflit non résolu, réactivé par une nouvelle situation de séparation. Se sentir rabaissé ou rejeté, à fleur de peau. Se protéger d’un rapprochement physique, ou protéger sa vulnérabilité, mettre une barrière.

Bras

Il y a de nombreuses causes émotionnelles liées aux douleurs et aux problèmes de bras. Les bras sont le prolongement du cœur et sont liés à l’action de faire et de recevoir, ainsi que l’autorité, le pouvoir. Les douleurs aux bras peuvent être liées à de la difficulté à aimer ce que je dois faire. Se sentir inutile, douter de ses capacités, ce qui amène la personne à se replier sur elle et à s’apitoyer sur ses souffrances. Se croire obligé de s’occuper de quelqu’un. Ne pas se sentir à la hauteur lorsqu’on est le « bras droit » de quelqu’un. Difficulté à prendre les autres dans ses bras, à  leur montrer de l’affection. S’empêcher de faire des choses pour soi-même, parce qu’on se souviens des  jugements négatifs et des interdictions durant  l’enfance, ce qui était blessant. Ne pas se permettre de prendre ou je regretter d’avoir pris quelque chose, ou de penser avoir obtenu quelque chose sans le ne mériter. Se rapporter au fait d’avoir été jugé par ses parents. Vouloir emprisonner quelqu’un dans ses bras pour l’avoir sous contrôle, mais avoir dû le laisser s’envoler, et ne plus pouvoir l’aimer et le protéger (un enfant, par exemple). Vivre une situation d’échec, devoir baisser les bras.

Épaules

La fonction première des épaules est de porter. Les épaules portent les joies, les peines, les responsabilités, les insécurités. Le fardeau de nos actions et tout ce qu’on voudrait faire, mais qu’on ne se permet pas, ou qu’on n’ose pas. On se rend responsable du bonheur des autres, on prend tout sur soi, on a trop à faire, on se sent écrasé, pas épaulé, pas soutenu. Douleurs possibles aussi quand on nous empêche d’agir, ou que l’on on nous impose des choses. Lorsqu’on vit une situation dont ont ne veut plus, on désire passer à autre chose, mais le manque de confiance en soi nous bloque. On manque d’appui, on manque de moyens. On ne se sent pas aidé. Une personne chère ou l’un de nos parents vit de la tristesse et on aimerait prendre son chagrin et ses problèmes pour l’en libérer. Colère retenue contre un enfant ou une autre personne qui se la coule douce alors qu’on ne se donne même pas le droit de prendre un temps de pause. Au travail ou à la maison, avec son conjoint, on se sent dans l’obligation de se soumettre, on se sent dominé sans oser réagir. On vit de l’insécurité affective (douleur épaule gauche) ou de l’insécurité matérielle (douleur épaule droite). Épaules rigides et bloquées sont signe d’un blocage de la circulation de l’énergie du cœur, qui va vers l’épaule, puis vers le bras, le bras donne (le bras droit) et reçoit (le bras gauche). Ce blocage d’énergie est souvent retenu dans une articulation ou un tissu (capsulite, bursite). L’énergie doit circuler du cœur vers les bras pour permettre de faire, de réaliser ses désirs. On porte des masques, on bloque ses sentiments, on entretient des rancunes (douleurs dans les trapèzes, surtout à gauche). parfois envers soi-même. On paralyse ses épaules pour s’empêcher d’aller de l’avant, de faire ce qu’on aimerait vraiment. On prend le fardeau sur soi plutôt que d’exprimer ses demandes et ses ressentis, de peur de mécontenter l’autre. Difficulté ou impossibilité à lever le bras : conflit profond avec sa famille, difficulté à voler de ses propres ailes.

Le mal a dit = maladie : Dialoguez avec le corps

Essayez de modifier, clarifier ou de lâcher-prise par rapport à la situation qui vous perturbe. Le mot lui même maladie pointe sur ce mécanisme d’expression corporelle : « le mal a dit ». Votre douleur essaie de vous dire quelque chose, de vous signaler que quelque chose perturbe l’harmonie en vous, d’attirer votre attention sur quelque chose à changer dans votre vie.

N’ayez pas peur, ne haïssez pas vos maladies! Reconnaissez et acceptez les émotions, si vous les éprouvez, mettez des mots dessus, acceptez votre ressenti. Une fois les émotions négatives reconnues, acceptées et évacuées, le corps peut cesser de vous envoyer ce message de « mal a dit.

 

amour et le temps

L’amour et le temps

L'amour et le temps

Il était une fois une île sur laquelle vivaient tous les sentiments et toutes les valeurs humaines : le Bonheur, la Tristesse, la Sagesse… ainsi que tous les autres, y compris l’Amour.

Un jour, on annonça que l’île allait être submergée. Alors tous préparèrent leurs embarcations et s’enfuirent. Seul l’Amour resta, attendant jusqu’au dernier moment. Quand l’île fut sur le point de disparaître, l’Amour décida de demander de l’aide.

La Richesse passa près de l’Amour dans un bateau luxueux et l’Amour lui dit :
– “Richesse, peux-tu m’emmener ?”
– “Je ne le peux pas car j’ai beaucoup d’or et d’argent dans mon bateau et il n’y a pas de place pour toi.”

Alors l’Amour décida de demander à l’Orgueil qui passait, lui aussi, dans un magnifique bateau :
– “Orgueil, je t’en prie, emmène-moi.”
– “Je ne peux pas t’aider, Amour. Tu es tout mouillé et tu pourrais endommager mon bateau.”

La Tristesse étant à côté, l’Amour lui demanda :
– “Tristesse, je t’en prie, laisse-moi venir avec toi.”
– “Oh Amour”, répondit la Tristesse, “je suis si triste que j’ai besoin de rester seule”.

Le Bonheur passa aussi à côté de l’Amour mais il était si heureux qu’il n’entendit même pas qu’on l’appelait.

Soudain, une voix dit :
– “Viens, Amour, je t’emmène avec moi.”
C’était un vieillard qui l’avait appelé.

L’Amour était si heureux et si rempli de joie, qu’il en oublia de lui demander son nom. Arrivés sur la terre ferme, le vieillard s’en alla. L’Amour se rendit compte combien il lui était redevable et demanda au Savoir :
– “Savoir, peux-tu me dire qui est celui qui m’a aidé ?”
– “C’est le Temps”, répondit le Savoir.
– “Le Temps ?”, demanda l’Amour. “Pourquoi le Temps m’aurait-il aidé ?”

Le Savoir plein de sagesse répondit :
– “Parce que seul le Temps est capable de comprendre combien l’Amour est important dans la vie”.

Que nous dit concrètement ce conte ?

Il nous montre à quel point l'entrée en scène de l'ego dans la sphère des sentiments exclut l'amour.

  • La richesse est trop imbue d'elle-même, sa suffisance n'invite pas l'amour.
  • L'orgueil par excellence est une enflure de l'ego et un ego boursouflé ne peut inviter l'amour, pour inviter l'amour il devrait se convertir en humilité.
  • La tristesse, comme le chagrin, nous replie sur nous-même et nous coupe des autres, elle nous isole. Comment peut-on, dans un isolement que l'on a soi-même créé, être capable d’aimer ? Le chagrin exclut l'amour.
  • De même, un bonheur qui s'enivre de lui-même, qui ne se communique pas, ne va pas vers l'amour.

Qui invite l’amour ? Le texte dit : le temps.
L'amour a la patience du temps. C'est dans le temps que l'on aime vraiment et non pas dans un bref élan éphémère de passion. Le temps créé de l'altérité. Il peut se marier avec l'amour qui lui tend vers l'unité.
"Monte donc sur ma barque, nous avons quelque chose à faire ensemble !
Je suis capable de comprendre quelle importance tu as dans la vie".
Cependant, cela, le temps ne le dit pas, c'est la Connaissance qui le découvre, qui le révèle et cette révélation est un mot de sagesse.

amour de soi - identifier ses besoins

Amour de soi – Identifier ses besoins

Amour de soi - Identifier ses besoins

Dis moi comment tu prends soin de toi... Je te dirai comment tu t'estimes...

Identifier ses besoins, c’est apprendre à les combler. Aussi, quand le besoin est satisfait, vous passez de la frustration à l'art de cultiver le plaisir et d'accéder au bien-être.

Mais au préalable, il serait bon d'identifier ses valeurs pour se donner la permission d'exister.

Ensuite, une première question à se poser : De quoi ai-je besoin fondamentalement pour me sentir comblée ?

Les besoins peuvent se classer de la façon suivante(voir pyramide de Maslow) ou plus simplementIdentifier ses besoins - pyramide de Maslow

Besoins physiologiques

  • Manger, dormir, respirer, avoir un toit sur la tête, être en sécurité matériel

Besoins psychologiques personnels

  • Identité, s’écouter, s’accepter, décider pour soi, autonomie, estime de soi, intimité, plaisir

Besoins sociaux

  • Contact, aimer, être aimé, se protéger, prendre des risques, soutien, donner/recevoir, demander/refuser, reconnaissance, s’exprimer, être écouté, être respecté, appartenance, relations sexuelles

Besoins émotionnels

  • Ressentir et identifier l’émotion, gérer son émotion, exprimer son émotion, émerveillement

Besoins d’accomplissement

  • Se former, créer, travail, être utile, trouver des réponses, apprendre, (se) comprendre, utiliser son jugement, être capable de solutionner les problèmes de la vie courante

Nous attendons parfois beaucoup des personnes extérieures ou de nos proches pour répondre à nos différents besoins, sans être jamais satisfait(e). La plupart du temps, cela ne nous a pas été enseigné et cela peut s'apprendre ...

Alors que si nous cherchons à répondre nous même à notre besoin, on peut s'apercevoir qu'il en faut peu pour être heureux !

Si vous souhaitez avoir des renseignements complémentaires ou prendre un premier rendez-vous, contactez-moi.

 

les 5 blessures

Les 5 blessures de Lise Bourbeau

Les 5 blessures de lise Bourbeau

Je voulais vous apporter mon témoignage de mon expérience à la lecture de ce livre : les 5 blessures de Lise Bourbeau

En 2005, j'ai eu un accident de  la circulation qui m'a immobilisée plusieurs mois. A ce moment là, mon Professeure de Yoga, est venu me rendre visite à mon domicile et m'a tendu ce livre, comme si elle me tendait la main.

A la lecture de ce livre, j'ai eu l'impression de connaître toutes ces blessures, mais en le relisant, certaines étaient plus présentes que d'autres. Le fait d'en prendre connaissance, d'en prendre conscience, de les accueillir, de les observer dans leur conséquence sur ma vie du moment m'a invitée d'une manière évidente à faire un travail sur moi. Cet accompagnement combiné aux stages proposé par L'Ecole du tantra m'ont permis de libérer les émotions enfouies depuis très longtemps.

Aussi je vous partage une petite synthèse de ces blessures et je vous recommande l'achat de ce livre.

Quand ces 5 BLESSURES sont en Voie de GUÉRISON, voici ce qui se passe  en nous :

〰️ La blessure de REJET :

Est en voie de guérison lorsque tu prends de plus en plus ta place, que  tu oses t'affirmer. En plus si quelqu'un semble oublier que tu existes,  tu peux être quand même bien dans ta peau.

〰️ La blessure d'ABANDON :

Est en train de se rétablir lorsque tu te sens bien même si tu es seul  et que tu recherches moins l'attention. Tu  as de plus en plus envie de suivre tes projets et mêmes si certains ne  t'appuient pas, tu peux continuer.

〰️ La blessure d'HUMILIATION :

Est en voie de guérison lorsque tu prends le temps de vérifier tes  besoins avant de dire oui aux autres. Tu arrêtes de te créer des limites pour  toi. Tu es capable également de faire des demandes sans te croire  dérangeant.

〰️ La blessure de TRAHISON :

Est en voie de guérison lorsque tu ne vis plus autant d'émotions au  moment où quelqu'un ou quelque chose vient déranger tes plans. Tu lâches  prise plus facilement.

Tu ne cherches plus à être le centre  d'attraction.

〰️ La blessure d'INJUSTICE :

Est en voie de guérison lorsque tu te permets d'être moins  perfectionniste, de faire des erreurs sans vivre de colère ou de  critique à toi-même. Tu t'accordes le droit de montrer ta  sensibilité, de pleurer devant les autres sans perdre le contrôle et  sans peur du jugement des autres.

Les

Vous trouverez ci-après un schéma symbolisant ces 5 blessures très parlant.

 

Retrouvez les autres articles en cliquant ici

solitaire et solitude

Solitaire et solitude

"Solitaire et Solitude"Solitaire ou solitude

Je vous partage un texte que j'ai beaucoup apprécié et qui est d'actualité avec la période  COVID dans laquelle nous nous trouvons.

En effet, la distanciation sociale, la restriction de nos libertés nous empêchent aujourd'hui de relationner et d'élargir notre réseau et génère un repli sur soi.

Cela touche entre autres, les jeunes, les personnes âgées, les célibataires.  L’être humain a besoin des relations sociales pour son équilibre et sa force de vie.

Cependant, on peut vivre ce qui nous est donné de vivre comme une expérience.  La solitude permet de se découvrir et de mieux se connaitre mais aussi de prendre soin de nous. Elle peut favoriser l'expression de "qui on est" par ce qui nous tient le plus à cœur, de réaliser notre rêve, jamais réalisé.

Voici les propos de "Solitaire et Solitude"

Le solitaire s'est un jour adressé à son amie Solitude,

Il lui demanda pourquoi elle pleurait :

Ma douce, pourquoi ce chagrin ?

Pourquoi je lis si souvent dans tes yeux une tristesse infinie ?

La solitude lui répondit :

Parce que je me sens seule,

J'ai besoin d'amour et j'ai envie d'avoir quelqu'un dans ma vie,

Quelqu'un contre qui me blottir le soir,

Et raconter mes journées, mes joies, mes peines, mes projets, parler de tout de rien...

Je ne supporte plus d'être en permanence seule...

Je me couche le cœur serré,

Je me lève la gorge nouée,

Je passe mes journées à attendre, à espérer...

Mais rien n'arrive jamais...

Mais toi "Solitaire" je te vois toujours seul aussi mais pourtant tu souris et tu sembles aimer la vie...

Comment fais tu ?

Solitaire répondit à Solitude:

Merveilleuse Solitude,

Je suis solitaire par choix.

Je ne subis nullement le fait d'être en tête à tête avec moi-même.

C'est de loin ma meilleure ressource.

En ma propre compagnie, je me sens libre,

Je vis, je m'évade, j'apprends à m'aimer, à me découvrir.

Je refuse d'attendre ou d'espérer...

Ce sont dans ces 2 situations que tu en oublies de vivre et d'être.

La dépendance affective est un poids que je me refuse de porter.

J'ai appris à vivre seul pour un jour mieux vivre à deux.

J'ai compris que je ne serais jamais heureux si mon bonheur dépendait d'une personne.

J'ai appris à aimer de façon inconditionnelle tout ce qui m'entoure,

Et ceci pour aimer plus fort la personne qui rentrera dans ma vie.

J'ai cessé de me dire Vivement qu'elle arrive mais plutôt...

Merci pour tout ce que je possède,

Merci pour tout ce qui Est en Chemin vers Moi.

J'ai compris qu’être prêt ne veut rien dire...

On ne l'est que lorsque nos Pensées ont Cessé de Penser à l'avenir,

Et que celles-ci ont opté pour Vivre Minute par Minute sans nulle question.

Laisser l'imprévu et l'Instant Présent s'accomplir sans rien retenir ou contrôler.

Dans mon âme de solitaire, j'ai effectué un travail de Titan sur mon moi intérieur,

Je me suis Éveillé, j'ai Mûri, Grandi, Évolué.

Et c'est ainsi qu'être solitaire n'a jamais été symptomatique de solitude.

J'ai fait un choix sans le faire, car finalement ça fait aussi partie de moi.

Ma chère Solitude,

Si tu Cesses de Subir,

Mais plutôt de Commencer à te Guérir,

En Acceptant de t'Ouvrir au monde et à toi même,

Tu ne te sentiras plus jamais seule.

N'attends rien, VIS tout simplement.

Là est le plus important.

On est né seul,

On mourra seul,

Ne calque pas ta vie sur un Amour potentiellement apporté par quelqu'un.

Aime toi avant d'aimer autrui.

Satisfais-toi de ta propre présence,

Rejette toutes formes de dépendances,

Ta vie n'en sera que plus belle et paisible.

Solitaire tendit sa main à solitude,

Et solitude accepta de commencer à devenir solitaire,

Car c'est seul dans un silence percutant que l'on entend le plus de réponses.

*-Et c'est aussi dans cette même Sérénité que l'on renaît et que l'on Apprend Vraiment qui l'on Est.

Copyright © Eden Cara

Glande pinéale et mulbandh

La glande Pinéale et le mulhband

La glande pinéale et le Mulbandh

En kundalini Yoga, il vous est enseigné de contracter le Mulbandh souvent à la fin d'une posture, pendant un exercice ou une méditation. C'est tout simplement la contraction du sphincter de l'anus, en ressentant les muscles remonter vers le haut et l'intérieur. Puis vous contractez la zone des organes génitaux. Vous devez sentir une légère rotation de l'os pubien comme pour stopper le flux de l'urine. Puis vous contractez le muscle du bas de l'abdomen et le centre du nombril vers la colonne.

Ces 3 actions simultanées dans un mouvement rapide et souple est appelé Mulbandh. Cette fermeture (anus, sexe, abdomen) dirige l'énergie vers le haut. En même temps, elle ancre la position du bassin pour faciliter l'ouverture et le passage de base de la colonne vertébrale. Le Mulbandh peut être appliquée poumons vides ou poumons pleins.

La fermeture racine permet  le mélange du Prana et de l'Apana au centre du nombril. En laissant ces flux se rejoindre, une chaleur intérieure se crée qui ouvre la porte du canal central Sushumna. Cela permet de remonter l'énergie dans la colonne vers la tête et vers la glande pinéale. Cette glande est très particulière car elle secrète la sérotonine, hormone du bonheur.

Si vous souhaitez faire l'expérience de cette pratique qui nous permet d'être nos propres guérisseurs, plutôt que d'attendre la guérison de l'extérieur....

Vous trouverez une explication très intéressante des bienfaits de cette fermeture racine, dans la vidéo ci-dessous. Elle s'appui sur des résultats scientifiques et médicales.

Retrouvez les autres événements programmés en cliquant ici

Soirée méditation 30/10/2020 - respiration

La respiration holotropique

La respiration holotropique

La respiration holotropique, plus connue sous le nom de rebirth, une méthode inventée par Stanislas Grof, issue du yoga, du chamanisme et de diverses pratiques. Expérimentée à l'Ecole du tantra, il est très beau et magnifique que d’assister à cette transformation par le souffle et de coopérer à la guérison.

Vous pouvez venir expérimenter la respiration holotropique sur des stages de Tantra rencontre  de 3 jours ou d'une semaine que vous trouverez en cliquant sur le lien. Vous pouvez aussi faire le choix de pratiquer cette technique, lors d'une séance, en individuel. N'hésitez pas à me contacter pour plus de renseignements : Patricia au 06 71 18 42

Processus : Une méthode d'exploration de soi, une méthode thérapeutique qui permet un énorme lâcher prise. ce processus, permet de libérer les kystes émotionnels, énergétiques, avec des émotions comme la colère, le chagrin. C'est à la fois, une pratique spirituelle avec une manière de s’abandonner et dans laquelle on peut recevoir quelque chose de l’ordre de la grâce. C’est un état de conscience modifiée qui permet d’explorer sa biographie, sa naissance mais aussi, avant la naissance dans des expériences trans-personnelles. Cette respiration vient restaurer l’humanité.

L'hyperventilation du corps agit donc sur la conscience en créant une expansion de conscience et agit sur les différents plans de l’être.

C'est, avant tout, un travail énergétique propre à chacun, puisque vous rentrez dans la respiration, dans une hyper-oxygénation en activant le prana, la force vitale à l’intérieur de vous.

Le corps va rentrer dans de l’énergie et cette énergie va se manifester en laissant le corps bouger. Vous pouvez être amené à faire des gestes, vous levez, rire, pleurer et avoir toutes sortes de manifestations énergétiques mais aussi des manifestations sous la forme de pensées, de visions et d'émotions. C’est très important, quand il y a des émotions.

Ces émotions peuvent être très variées, comme des pleurs, des rires, de la tristesse, voire de l’extase. Chacun reste témoin de ce qui se passe et reste maître de son processus et peut à tout moment décider d'arrêter pour sortir du processus et des phénomènes qui pourraient vous faire peur. Il suffit simplement de retrouver une respiration longue et profonde.

Ce n'est pas le but malgré tout, le but étant de prendre le temps  et d'aller jusqu'au bout du voyage pour créer une transformation à l'intérieur de soi.

Musique : La musique dans sa sélection et dans ses phases spécifiques, combinée avec une musique adaptée, aide à  s'abandonner aux flux de la musique, mais aussi à mobiliser d'anciennes émotions et en permet leur expression. La musique accompagne, intensifie et approfondit le processus de libération.

Il se peut qu'il ne se passe rien, c’est à dire ne pas avoir vraiment de pensées, d’émotions, de manifestations du corps, mais le processus lui-même de la respiration crée une modification de conscience. Il n’y a pas à attendre de choses extraordinaires et il n’y a pas à se programmer dans la respiration holotropique.

Le souffle vous amène là où vous en êtes, là où c'est nécessaire. Vous pouvez vous dire, moi je veux aller  là, et vous pouvez partir sur une induction. Malgré tout, il y a une intelligence qui va déclencher le processus, et qui va vous amener là où c'est juste pour vous et parfois là où vous vous y attendez le moins.

Vous pouvez être amené à visiter l'espace matricielle, tout ce qui est autour de la naissance, la vie intra-utérine voire une dimension trans-personnelle. La naissance est un traumatisme comme naître avec des forceps, par césarienne. Quand ce passage n’a pas pu se faire au mieux pour l'enfant, la respiration permet de s’approprier son propre souffle et permet de changer la chimie du cerveau.

Vous pouvez vous sentir devenir une entité, rencontrer dieu, devenir le soleil, contacter des choses plus chamaniques de l’ordre du monde végétal, animal, minéral et contacter des choses mystiques.

Vous pouvez contacter, aussi, des défunts, des âmes, des gens qui viennent vous parler, être en contact avec des personnes de l'ordre du transgérationnel (avec un grand-père, une grand-mère, un oncle, une tante, une personne qui a une souffrance, contacter un programme qui a pu s’installer dans la famille, ou accéder à une personne qui a joué un rôle dans votre vie.

Vous pouvez avoir accès à des moments très heureux de votre vie  mais aussi des traumas de l’enfance, des choses pas bien vécues, des choses de la vie courante que vous allez contacter d'une manière différente qu'avec votre mental ou votre intellect.

L’important, c’est de laisser faire et de lâcher prise au maximum dans ce voyage. La respiration holotropique pratiquée en groupe génère des interactions dans les champs magnétiques. En effet, entendre pleurer ou crier une personne dans le groupe déclenche souvent, des choses en soi. Vous faites partie d’un ensemble qui vous invite à rester sensible.

Le mot clé: lâcher prise et abandonnez- vous. C’est un voyage de guérison, c’est un voyage de libération, c’est un voyage vers la vie

Accompagnement en groupe : vous serez en binôme car il est important d'être accompagné. Ensuite, vous accompagnerez à votre tour. Vous vivrez les 2 expériences d’être au service de l’autre avec une qualité de présence et une présence de cœur. Par vos encouragements et votre présence de qualité et de cœur, cela représente souvent une réparation que l’on a pas pu avoir dans notre vie, dans notre  enfance. Pour les personnes qui accompagnent, vous serez guidés dans cet accompagnement.

Confort : Bien installé sur un support de son choix, une tenue confortable, etc...

et le voyage du souffle vers la libération peut commencer.....

Retrouvez les autres événements programmés en cliquant ici