L'amour entre une mère et son enfant

L’amour, nourriture indispensable pour l’Homme

L'amour, nourriture indispensable pour l'Homme

En grandissant, l'enfant intérieur est oublié et à l'âge adulte, nous sommes coupés, déconnectés de lui. Il est pourtant important d'écouter cette petite voix fragile et précieuse.

Pour nous reconnecter à cette voix, le Yoga peut nous aider ; d'abord, en nous reconnectant à notre corps, à nos sensations, à nos ressentis mais aussi à nos émotions. c'est tout simplement se remettre à l'écoute de la partie sensible, vulnérable à l'intérieur de nous.

C'est aussi poser des questions à notre enfant intérieur et ressentir dans le corps ce qu'il exprime. Reconnaître la nature des blessures pour mieux le rassurer, l'accueillir, l'aimer et pour mieux le faire exister, le laisser s'émerveiller, jouer, créer. Devenez un adulte attentionné en prenant soin de cet enfant. Comprendre son passé, c'est mieux vivre son présent.

Si vous souhaitez avoir des renseignements complémentaires, vous pouvez cliquer sur le lien ou prendre un premier rendez-vous, contactez-moi.

 

Ci-dessous, vous trouverez un texte d'Osho sur l'Amour, nourriture indispensable à l'enfant pour devenir des adultes épanouis

L’Homme a besoin d’être un centre d’attention. C’est l’un des besoins les plus fondamentaux des êtres humains. Si on ne prend pas soin de lui, l’être humain meurt. S’il ne sent pas qu’il est important pour quelqu’un, au moins pour quelqu’un, toute sa vie devient insignifiante.

Aussi, l’amour est la plus grande thérapie qui soit. Le monde a besoin de thérapie parce que le monde manque d’amour. Dans un monde vraiment vivant d’amour, aucune thérapie ne serait nécessaire, l’amour serait suffisant, plus que suffisant.

Le câlin est simplement un geste d’amour, de chaleur, d’affection. La sensation de chaleur qui se déverse de l’autre personne fait dissoudre de nombreuses maladies en vous, fait fondre l’ego froid comme de la glace. Cela vous fait retrouver l’enfance.

De nos jours, les psychologues sont bien conscients du fait que si un enfant n’est pas étreint, embrassé, il va manquer d’une certaine nourriture. Tout comme le corps a besoin d’aliments, l’âme a besoin d’amour. Vous pouvez satisfaire à tous les besoins matériels de l’enfant, lui donner tous le confort matériel, si les câlins manquent, l’enfant ne deviendra pas un être en pleine santé. Au fond de lui, il restera triste, ignoré, négligé, abandonné. Il aura reçu de bons soins, mais il n’aura pas été materné.

Il a été observé que si un enfant ne reçoit pas de câlins, il commence à se replier sur lui-même — il peut même en mourir — bien que tout le reste soit à sa disposition. Sur le plan corporel, il reçoit tous les soins, mais aucun amour n’entoure l’enfant. Il devient esseulé, il devient déconnecté de l’existence.

L’amour est notre connexion, l’amour est notre racine. Tout comme vous respirez — pour le corps, c’est absolument essentiel : arrêter de respirer et vous n’existez plus — de la même manière, l’amour est le souffle intérieur. L’âme vit par l’amour.

L’analyse n’y parviendra pas. L’esprit et la clarification, la connaissance et l’érudition n’y parviendront pas. Vous pouvez savoir tout ce qu’il faut savoir sur la thérapie, vous pouvez devenir un expert, si vous ne connaissez pas l’art d’aimer, vous restez uniquement à la surface du miracle de la thérapie.

Le câlin est un simple geste d’unité — même le geste apporte une aide. Si ce geste est vrai — pas seulement un geste, mais votre cœur y est aussi présent — il peut être un outil magique, il peut faire des miracles. Il peut transformer une situation dans son ensemble, instantanément… Le câlin est tout simplement l’une des choses les plus importantes.

Quand vous aimez une personne, la seule verbalisation n’est pas suffisante, les mots ne suffisent pas, quelque chose de plus substantiel est nécessaire, les mots ne sont qu’abstraits. Vous devez faire quelque chose. Tenez la main, étreignez la personne, embrassez-la, prenez-la dans vos bras. Cela vous aidera tous les deux — si vous pouvez vous fondre tous les deux dans l’embrassade, vous allez redevenir plus jeunes, plus frais, plus vivants. C’est tout le processus de la guérison.

L’analyse est la voie du mental, le câlin est la voie du cœur. Le mental est la cause de toutes les maladies et le cœur est la source de toute guérison.

 

soirée méditation 13 12 2019

Méditation et auberge espagnole

Méditation et auberge espagnole

Ce vendredi 13 décembre 2019,  a eu pour thème : Méditation et auberge espagnole. Cette soirée a rassemblé 20 personnes provenant de l'ensemble des cours. Cette dernière soirée de méditation de l'année a débuté par une pratique méditative issue du Kundalini Yoga.

Celle-ci, plus approfondie qu'un cours classique, nous a amené à contacter nos démons pour mieux nous relier à nos cœurs, corps et à nos âmes.

Nous avons ensuite partagé un repas sous forme d'auberge espagnole. Chacun a pu exprimer sa créativité à travers les différents plats proposés. Nous avons profité de cette soirée riche en partages, en échanges sur la pratique et les expériences de chacun, dans l'écoute et la bienveillance.

Nous nous sommes régalés sur tous les plans ...

Et avec le plaisir de nous retrouver sur d'autres événements

méditation et auberge espagnole 13 12 2019

 

l'énergie du coeur avec mantra Akal

Mantra Akal

 

Le mantra AKAL est pour aider et honorer les personnes sur le départ et pour  aider à dépasser la peur de la mort

 

l'amour et le temps

L’amour et le temps

L'amour et le temps

Y a-t-il un temps pour l’amour ? Allez savoir !

Il était une fois, une île où tous les différents sentiments vivaient ensemble :

Le Bonheur, la Tristesse, le Savoir, ainsi que tous les autres, l’Amour y compris.

Un jour on annonça aux sentiments que l’île allait être submergée par un tsunami et couler. Ils préparèrent donc tous leurs bateaux et partirent.

Seul l’Amour resta.

L’Amour tenait à rester jusqu’au dernier moment. Quand l’île fut sur le point de sombrer, l’Amour décida d’appeler à l’aide. La Richesse passait à côté de l’Amour dans un luxueux bateau. L’Amour lui dit, « Richesse, peux-tu m’emmener ? » « Non, car il y a beaucoup d’argent et d’or sur mon bateau. Je n’ai pas de place pour toi. »

L’Amour décida alors de demander à l’Orgueil, qui passait aussi dans un magnifique bateau, « Orgueil, Orgueil, aide-moi, je t’en prie ! » « Je ne puis t’aider, Amour. Tu es tout mouillé et tu pourrais endommager mon bateau. »

La Tristesse étant à côté, l’Amour lui demanda, « Tristesse, laisse-moi venir avec toi. ». « Ooh… Amour, je suis tellement triste que j’ai besoin d’être seule ! »

Le Bonheur passa aussi à côté de l’Amour, mais il était si heureux qu’il n’entendit même pas l’Amour l’appeler ! 

Soudain, une voix dit, « Viens Amour, je te prends avec moi. » C’était un vieillard qui avait parlé. L’Amour se sentit si reconnaissant et plein de joie qu’il en oublia de demander son nom au vieillard.

Lorsqu’ils arrivèrent sur la terre ferme, le vieillard s’en alla. L’Amour réalisa combien il lui devait et demanda au Savoir « Qui m’a aidé ? » « C’était le Temps » répondit le Savoir.

« Le Temps ? » s’interrogea l’Amour. « Mais pourquoi le Temps m’a-t-il aidé ? »

Le Savoir sourit plein de sagesse et répondit : « C’est parce que seul le Temps est capable de comprendre combien l’Amour est important dans la Vie. »

La Richesse n’a qu’un seul horizon : encore plus de richesse ! L’Orgueil n’a qu’un centre d’intérêt : lui-même ! La Tristesse n’a qu’un seul but : retenir sa victime dans ses mailles ! Le Bonheur n’a qu’une seule fin : maintenir l’illusion coûte que coûte !

Mais il faut du Temps pour enfin le Savoir !

Exprimez votre Amour envers vous-même et les autres

 

Mains en mudra de prière

Méditation SAT KRIYA

Méditation SAT KRIYA

Le SAT KRIYA est un des exercices les plus complets et  un des plus puissants dans la pratique du Kundalini yoga. Il va réveiller les énergies des  premiers chakras (survie, sexualité, identité) d'une manière alchimique pour les faire monter dans les centres supérieurs pour les raffiner et élever le niveau de conscience. C'est un exercice fondamental pour accroître la clarté mentale et  se débarrasser des peurs.

La posture

  • Sat-KriyaAssis sur les talons, à genoux, les genoux légèrement écartés.
  • Mains jointes, doigts entrelacés, index pointés, les pouces se croisent, (pour les femmes pouces droit par dessus le gauche, le contraire pour les hommes)
  • Tendre les bras vers le haut, biceps collés aux oreille, colonne droite aligné avec la tête et menton à l'intérieur du cou
  • Les yeux sont fermés et on concentre bien l'attention sur le point entre les 2 sourcils appelé 3ème oeil (stimulation de Ajna Chakra, centre de l'intuition). Il est important de garder cette concentration jusqu'à la fin de l'exercice

Prononcer le mantra "SAT.... NAM" à haute voix

  • Sur SAT, on contracte anus, organe sexuels et abdomen, en donnant une impulsion d'énergie vers le haut et en faisant siffler le 'S' comme le fait un serpent
  • Sur NAM, on relâche les contractions
  • SAT, on contracte, Nam, on relâche, rythmiquement pour masser et stimuler les organes internes
  • Baratter le haut du palais en prononçant le T du SAT pour stimuler la voute palatine et stimuler le lobe frontal du cerveau
  • On ne s'occupe pas de la respiration, qui va se poser naturellement
  • Visualisez la montée de l'énergie

Pour terminer :

  • Inspirez bien à fond en gonflant les poumons au maximum
  • Retenir le souffle environ 10 secondes en contractant le Mulhband (Serrer anus, sexe, abdomen)
  • Tirer vers le haut les 3 contractions, sentez l'énergie monter le long de la colonne vertébrale jusqu'au sommet du crâne
  • Expirez, relâchez le Mulhband à la fin de l'expiration

Temps de pratique :

  • Commencer par 3 minutes puis augmenter le temps 7 minutes jusqu'à 11 minutes

Relaxation sur le dos, le double du temps qu'a duré l'exercice

Pour découvrir ou approfondir la pratique du kundalini Yoga avec ses méditations, vous pouvez consulter en cliquant sur la page

grenouille

Histoire de la grenouille

Histoire de la grenouille

Parfois des personnes ne vont pas bien dans leur vie sans comprendre pourquoi. D'ailleurs, en tant que Thérapeute, j'entends souvent cette phrase : "Mais j'ai tout pour être heureux et je ne le suis pas, et rajoutant mais ce n'est pas normal ou je ne suis pas normal".

C'est pourquoi, je voudrais vous raconter l'histoire de la grenouille.

Connaissez vous l'histoire de la grenouille ?

Non ! Alors, Imaginez une marmite remplie d'eau froide, dans laquelle nage tranquillement une grenouille. Le feu est allumé sous la marmite. L'eau se chauffe doucement. Elle est bientôt tiède. La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue de nager.

La température commence à grimper. L'eau est chaude. C'est un peu plus que ce que n'apprécie la grenouille. Cela la fatigue un peu, mais elle ne s'affole pas pour autant.

L'eau est maintenant vraiment chaude. La grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle est aussi affaiblie, alors elle supporte et ne fait rien.

La température de l'eau va ainsi monter jusqu'au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir, sans jamais s'être extraite de la marmite.

Plongée dans une marmite à 50 degré, la grenouille donnerait immédiatement un coup de patte salutaire et se retrouverait dehors.

Cette histoire illustre le fait qu'un changement lent endort notre jugement et nous empêche de réagir comme nous le ferions si le changement arrivait plus soudainement.

Cette histoire démontre le fait que quand nous avons avons grandi dans un milieu toxique ou en tous les cas sans avoir reçu l'amour nécessaire pour grandir et s'épanouir en tant qu'adulte, il est conseillé de comprendre son histoire et ne pas mourir à petit feu comme la grenouille.  Cela nécessite une démarche individuelle et de choisir le thérapeute pour vous accompagner vers la libération et le bonheur.

"La Vraie folie, c'est de toujours faire la même chose et d'espérer des changements" de Albert Einstein.

Séance de yoga Kundalini

Ces français accros au Kundalini Yoga (article du Figaro)

Ces Français accros au Kundalini Yoga  par Emilie Veyretout, Publié le 25/03/2019 sur le Figaro

La plupart des personnes entretiennent leurs véhicules pour lui assurer la longévité mais qu'en est-il pour notre corps. L'engouement pour le Kundalini yoga montre que le niveau de conscience s'élève et que notre corps a besoin de la même attention, entretien pour nous donner l'énergie et le bien être nécessaire pour une vie harmonieuse. Vous trouverez sur l'article ci-dessous, comment et par qui est arrivé cette discipline en occident et quels en sont ses effets sur les différents plans, physique, émotionnel, mental et spirituel.

Ce yoga, popularisé dans les années 1970 pour libérer de leurs addictions les hippies de Californie, rend accros de plus en plus de Français.

Jamais une branche de yoga n’a alimenté autant de dîners en ville. Les adeptes crient à la révélation, à la transformation de soi et à la renaissance. Les sceptiques répondent dérives, folklore et «gouroutisation». Le kundalini enflamme également les magazines et les réseaux sociaux avec ses clichés de femmes et d’hommes du monde entier, vêtus de blanc, turban sur la tête, assis en tailleur sur une peau de mouton. À l’image de l’Indien Yogi Bhajan, père spirituel du courant, qui l’a importé à Los Angeles dans les années 1970.

À l’époque, les jeunes hippies carburent aux champignons hallucinogènes et au LSD: il les convainc que l’on peut accéder à un autre état de conscience, plaider pour la paix et l’égalité sociale de façon plus naturelle. Ses préceptes se répandent outre-Atlantique ; dans la foulée de son programme de désintoxication, il développe des ashrams destinés à diffuser son enseignement au niveau mondial, fonde une organisation prônant un mode de vie sain pour les individus comme pour l’environnement (3HO pour Happy Healthy Holy Organization) et, un peu plus tard, crée la marque d’infusions Yogi Tea. Contrairement à d’autres «gurus», Bhajan (décédé en 2004) n’hésite pas à donner des conseils pour conserver une apparence jeune, stimuler sa libido, acquérir richesse et succès. «La pratique reste aussi simple que possible afin de pouvoir l’utiliser facilement dans la vie de tous les jours. De manière à ce que tout un chacun puisse se sentir mieux, être visiblement plus en forme et plus heureux », dit-il. La spiritualité orientale adaptée à la société occidentale: un concept qui résonne particulièrement de nos jours.

 Tantra et énergie de groupe

«L’engouement est récent, mais il se propage à une vitesse grand V, et pas seulement à Paris, souligne Élodie Garamond, la fondatrice du Tigre Yoga Club. Le kundalini possède des codes New Age qui sont en vogue - il n’aurait pu émerger en France sans le succès du yoga en général, ni tout le discours actuel autour des énergies, de la spiritualité.» Vus de l’extérieur, le folklore et un certain fanatisme de la part des adeptes interrogent. De même, cette ferveur dépassera-t-elle l’effet de mode? «On peut décider d’adhérer ou pas aux vêtements blancs ou aux chants, cela n’empêchera jamais de pratiquer de façon simple et décodifiée et d’en retirer les mêmes bénéfices. Quant au côté gourou, il est vrai que ce mot n’a pas bonne presse en France, pourtant dans des tas de pays, de cultures, trouver un maître spirituel est une chance dans la vie.»

Le kundalini est issu de la tradition tantrique, dont le principe de base est que tout est relié. Selon cette philosophie hindouiste, l’univers tout entier vit en chaque individu, chacun étant une petite partie du grand tout. En Occident, on réduit souvent le tantra à l’érotisme. En réalité, le sexe y est un échange énergétique comme un autre, propre à favoriser la croissance spirituelle. Le but du tantra? Faire émerger l’énergie des chakras inférieurs, les centres énergétiques concentrant les désirs les plus terrestres et égocentriques, vers les chakras supérieurs, qui ouvrent à l’amour et au «soi divin». L’énergie dont on parle est l’énergie Kundalini, représentée par un serpent endormi, enroulé sur lui-même. Quand ce serpent, symbole de la conscience, s’éveille, il monte à travers les sept chakras pour amener à un état supérieur de l’être. Les postures (asanas), les exercices de respiration (pranayamas), la méditation et les mantras chantés - en gurmukhi, la langue des sikhs au Pendjab dont Yogi Bhajan était originaire, ce qui explique aussi le port de turbans - sont censés participer à cette ascension de l’énergie. «Le Kundalini est une expérience qui se partage encore mieux en communauté - comme chacun peut ressentir dans les grands rassemblements populaires, artistiques ou spirituels une énergie collective plus forte que la somme des énergies individuelles, les élèves bénéficient de l’énergie du groupe. Les effets sur le système nerveux sont puissants, quasi instantanés. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de choisir soigneusement son professeur , ni débutant, ni trop aguerri, qui vous emmènerait trop haut, trop vite», avertit Élodie Garamond. Loin d’être anodin, la méthode est déconseillée aux personnes fragiles ayant déjà expérimenté des bouffées délirantes, souffrant de bipolarité ou de schizophrénie.

Un corps sculpté

Si le plan mental est mis en avant, il ne faut pas négliger le caractère physique du Kundalini et ses effets sur le corps. On bouge beaucoup pour, justement, réveiller l’énergie: rapidement, la silhouette s’affine et se sculpte. Chaque leçon (entre 1 heure et 1 h 30) est différente, thématisée (renforcer son système immunitaire, détox de printemps, accroître sa motivation ou équilibrer le syndrome prémenstruel, etc.) et minutée. Elle commence par des exercices et des respirations pour échauffer le corps, puis se concentre sur les kriyas, des postures réalisées les yeux fermés qui mobilisent la colonne vertébrale, les jambes, les bras, certaines répétées jusqu’à 100 fois (108 exactement, nombre symbolique de l’infini).

«Le Kundalini est un yoga précis, ordonné, rapide. Certaines postures peuvent paraître ardues, comme celle de la grenouille, une série de squats qui améliore la souplesse des hanches et des adducteurs, bétonne les cuisses et stimule la créativité. Pendant les cours, les élèves prennent souvent conscience de leurs blocages physiques et émotionnels», explique Anne Bianchi. Cette ancienne journaliste devenue professeure, vient d’ouvrir le premier centre dédié, à Paris dans un hôtel particulier de Montmartre.

«Je vois arriver tellement de gens épuisés, stressés, avec la tête qui explose, ils ne savent plus débrancher…, poursuit-elle. Cette discipline ouvre le bouchon du réservoir et, pratiquée régulièrement, maintient tous les processus vitaux. On parle de Kundalini, mais l’on pourrait tout aussi bien parler de chi ou de qi, c’est toujours de force vitale dont il s’agit. Au fil des séances, la colonne vertébrale s’assouplit - on dit souvent que la jeunesse d’un corps est déterminée par la flexibilité de celle-ci -, le dos se redresse et la poitrine s’ouvre. Le bien-être retrouvé se lit jusque sur le visage.» À l’instar des méditations, les kriyas peuvent être réalisés pendant le cours puis reproduits à la maison pendant 40, 90 ou 120 jours dans une démarche plus ou moins personnelle. C’est tout le paradoxe de cette «spiritualité» qui fait les beaux jours des réseaux sociaux.

 

humee hum brahm hum

Humee Hum Brahm Hum

Humee Hum Brahm Hum

Méditation pour le 3ème chakra donnée par Yogi Bhajan en février 1991 avec Humee Hum Brahm Hum

Ce mantra Humee Hum Brahm Hum ancre l'identité dans sa vraie réalité.

Posture : Assis jambes croisées sur son coussin, colonne droite. Les coudes sont pliées et les mains en mudra prière. Les paumes de mains se touchent et se pressent l'une contre l'autre avec une force égale. Le chant est fait avec le bout de la langue.

Concentration : Les yeux sont focalisés au bout du nez.

Méditation : Chantez Humee avec le bout de la langue et pressez les mains ensemble en tirant le centre du nombril vers l'arrière et puis le relâchez.

Hum à nouveau avec le bout de la langue et pressez les mains ensemble en tirant le centre du nombril vers l'arrière et puis le relâchez.

Brahm à nouveau avec le bout de la langue et pressez les mains ensemble en tirant le centre du nombril vers l'arrière et puis le relâchez.

Hum à nouveau avec le bout de la langue et pressez les mains ensemble en tirant le centre du nombril vers l'arrière et puis le relâchez.

Durée : Faites cette méditation uniquement durant 11 minutes

Pour terminer : 

Inspirez et tenez la respiration durant 15 secondes, tirez le centre du nombril, pressez le bout de la langue, sur le palais, relâchez.

Répétez l'inspiration  et durant 15 secondes, tirez le centre du nombril  et pressez le bout de la langue, sur le palais, relâchez.

Puis répétez une nouvelle et dernière fois.

Vous pouvez découvrir d'autres mantras en cliquant sur le lien

une bonne respiration par le nez

Respiration : pourquoi respirer par le nez ?

Respiration : pourquoi respirer par le nez ?

respiration par le nez

Respiration : pourquoi respirer par le nez ?

En débutant un cours de yoga, le professeur de Kundalini Yoga invite ses élèves à respirer par le nez en donnant quelques détails comme : "le nez est fait pour respirer et la bouche pour parler et manger".

Effectivement c'est une base, une règle mais il est mieux d'en comprendre les raisons plus en détails pour en intégrer les bienfaits.

 

Les bienfaits de la respiration par le nez.

  • Les poils et les cils nasaux filtrent la poussière empêchant de nombreuses bactéries de pénétrer dans les poumons.
  • L'inspiration par le nez permet de réchauffer l'air, de l'humidifier et de le filtrer.
  • La respiration longue et profonde purifie le sang et favorise l'irrigation du cerveau.
  • La conscience à  notre respiration stimule le système nerveux parasympathique et entraîne un état de détente psycho-corporelle.
  • La respiration par le nez, de par son amplitude, apporte l'oxigénéïsation des fonctions vitales, permet l'élimination des toxines ; c'est un  nettoyage profond et en même temps un regain énergétique du corps .
  • La respiration par le nez permet de reconnaître les odeurs et d'assurer un mécanisme de survie
  • L'inspiration apporte l'énergie vitale appelée "Prana", sans elle pas de vie possible.
  • La respiration par le nez vient activer 3 nadis principaux Ida et Pingala, se croisant à la racine du nez avec Shushumna

La pratique du Yoga permet d'unifier le corps et l'esprit mais aussi le mouvement et le souffle. La circulation du prana est permanente et, est possible grâce au un circuit énergétique composé de 72 000 nadis environ.

Les 3 principaux nadis sont :

  • Shushumna remonte le long de la colonne vertébrale depuis l'anus jusqu'au sommet du crane. Il est le canal central sur lequel se croisent ida et pingala au niveau de chaque chakra où l'énergie activée est la plus dense en force vitale
  • Ida part de la base de la colonne vertébrale à droite et achève son trajet dans la narine droite, lié à l'énergie  féminine. L'air qui y circule est frais
  • Pingala part à l'inverse,de la base de la colonne vertébrale à gauche et achève son trajet dans la narine gauche, lié à l'énergie masculine, à l'action. L'air qui y circule est chaud

Les recherches scientifiques :

Les scientifiques ont clairement identifié le circuit de neurones responsables de la connexion entre une respiration longue et profonde et le sentiment de calme. Concrètement, cela veut que nous pouvons agir sur notre respiration pour réduire le stress et calmer nos nerfs. Pourtant nous lui accordons peu d'importance dans notre quotidien. Alors qu'une bonne respiration peut aider, entre autres, les personnes qui ont des problèmes pour trouver le sommeil. Elle permet de ralentir le rythme cardiaque et d'ouvrir la porte au sommeil. Mais elle permet aussi de gérer le stress, de gérer la douleur, de lâcher prise dans la relation sexuelle ou de méditer tout simplement.

Par ailleurs, une étude  a montré que lorsque les rongeurs reniflent, le flux d'air déclenche une activité cérébrale  et stimule les neurones associés à la création et au stockage des souvenirs. C'est pourquoi, des recherches sont effectuées pour observer le lien entre une bonne respiration  et une bonne mémoire.

Retrouvez en cliquant sur le lien d'autres articles.