Huile anti-âge de Pissenlit

L’huile anti-âge de pissenlit

L’HUILE ANTI-ÂGE DE PISSENLIT

Je vous parle souvent de prendre soin de votre corps, ce corps, que votre âme a choisi pour en faire un temple sacré et qui contient votre essence divine.

Aussi, en observant mon jardin parsemé de toux ces jolis soleils, je ne peux m'empêcher de vous proposer cette recette d'huile anti-âge de pissenlit, pour mieux vous reconnaître dans votre corps, être à son écoute et en acceptation totale.

Ses bienfaits sont nombreux...comme la Régénération cellulaire, couperose qui disparaît, prévention des rides...

Cette plante tellement commune, le pissenlit dent-de-lion restructure la peau en agissant au niveau du collagène. Cette jolie plante sauvage, souvent traitée à coup d'herbicides nocifs est en fait une véritable mine d'or pour votre corps, de ses racines jusqu'à sa fleur. Vertus dépuratives, digestives, analgésiques.... L'huile de pissenlit est utilisée pour combattre les peaux sèches et gercées, mais aussi pour soigner les maux musculaires. Source de fer et de potassium, le pissenlit agit sur l’équilibre du système nerveux et nos fonctions musculaires. Très riche en polyphénols, le pissenlit est un excellent antioxydant, un allié contre le vieillissement de l’organisme. On recommande le pissenlit dans les traitements contre l’eczéma, le psoriasis et d’autres manifestations cutanées. Il désenflamme les tissus et redonne de l’élasticité à la peau. D'ailleurs, la décoction de racines de pissenlit nettoie les impuretés de la peau et permet au visage de retrouver son éclat.

La recette de l'huile anti-âge de pissenlit :

Pour cueillir cette fleur, il est nécessaire de choisir comme toujours un lieu nature à l’abri des pollutions, par beau temps et le matin de préférence. Prenez un temps pour admirer toutes ces fleurs jaunes et les remercier. Laissez-les sécher brièvement (1-2h) et rapidement. Le but est d’enlever de l’humidité pour éviter que la préparation ne pourrisse.

Remplissez un bocal de verre transparent de ces fleurs (sans tasser) et recouvrez d’un mélange d’huiles 60% d'huile - d'olive ou sésame pour moi - et 40% de macadamia. L’huile de macadamia à son importance dans l’efficacité de la recette...c’est une huile non grasse, elle-même anti-âge et drainante. L'huile d’olive est antioxydante et nourrissante.

Un p’tit secret facultatif :

Si vous voulez favoriser la micro circulation, glissez dans votre préparation 4-5 feuilles de lierre grimpant.

L’huile gagnera des vertus pour le drainage de la lymphe et la cellulite !

Puis on visse le couvercle et on expose le tout au soleil doux du printemps en mettant une belle intention dans votre future huile. On ouvre quotidiennement par beau temps pour laisser s’échapper l’eau résiduelle (45mn) en veillant à ne pas la renverser... on peut mettre une gaze ponctuellement.

La durée d’exposition, la solarisation dure 4 à 5 semaines en moyenne et personnellement je la laisse exposée aux éléments, lune, soleil...) toute la période.

En cas de grands froids, je poursuis l’opération près d’un lieu tempéré (radiateur, poêle) ...dans une atmosphère douce et tranquille..."L'ambiance" joue sur la qualité des macérations... ! Puis presser, filtrer, reconditionner et étiqueter ... c’est prêt !

Transférez dans votre bocal définitif, le mieux serait un bocal ambré pour protéger de la lumière. S’il n’y a pas de contre-indication on peut ajouter de la vitamine E qui peut faire office de conservateur (20 gouttes pour 250ml d'huile). L'anecdote à connaître

À utiliser en massages réguliers dans le temps, sur le visage et sur les autres parties du corps que vous aurez choisies ... Je reste toujours admirative devant cette "simple" plante qui possède autant de force et de vertus...De " la Nature by Michel Rostalski " et d'autres sources.

Recommandations

Ha oui j'oubliais, la première des choses à faire, remercier et remercier encore la nature et les pissenlits que vous prélevez  Vous pouvez faire une offrande, une prière, honorer l'esprit de cette plante. A votre bonne cueillette

Les echos neurosciences

La méditation validée par les neurosciences

Voici une petite synthèse d'un article écrit par Paul Molga paru sur les Echos le 04/09/2015.

La méditation, une source de bien être validée par les neurosciences.

L'imagerie par résonance magnétique  (IRM) révèle que la méditation pratiqué par un groupe de participants montre une moindre altération de la matière grise que dans un autre groupe ne pratiquant pas cette discipline.

Les études sur la méditation montre que dans l'intensité de cette pratique stimulerait les dendrites (le prolongement filamenteux des neurones servant à conduire l'influx nerveux) et les synapses (la connexion des neurones entre eux). La méditation agirait sur le stress, nuisible pour les cellules.

Le docteur Gérard BLOCH, à l'origine d'un diplôme de Médecine "Médecine, méditation et neurosciences" à la faculté de médecine de Strasbourg explique que la méditation n'est pas un espace de détente pour le cerveau, car il s'agit pour lui de se concentrer, d'observer les pensées, les émotions, les ressentis, les perceptions, sans s'y attacher ou se laisser distraire mais plutôt se focaliser sur un paysage, sur une flamme de bougie ou sur sa respiration ou sur un endroit du corps. Antoine LUTZ du Centre INSERM de neurosciences de Lyon a mis en évidence, grâce à l'imagerie médicale sur le cerveau de moines bouddhistes comme Matthieu RICARD que pendant cette pratique, le cerveau s'échauffe et des zones sont sollicitées successivement comme le cortex sensoriel et moteur, puis le cortex antérieur, puis les régions pariétales, pour terminer par le cortex préfrontal. Ce chercheur constate que la méditation permettaient de soutenir l'attention et d'améliorer la vigilance cérébrale. En approfondissant les recherches, force est de constater que la méditation permet de mieux gérer ses émotions, une aptitude manquante aux personnes dépressives.

Les travaux de Sarah Lazar du Massachusetts Général Hospital de Boston ont démontré en 2005 que la méditation diminuait la fonte de la matière grise due au vieillissement, jouait un rôle dans la mémorisation, la vigilance et l'adaptation au changement et permettait une meilleure gestion de nos peurs et d'anxiété. Elle ne modifie pas que le cerveau mais agit sur la santé cardiovasculaire, la tension artérielle, l'immunité.

Il existe plusieurs techniques de méditations : Méditation active (marche consciente par ex.), de pleine conscience (une attention à sa respiration, son corps, ses émotions), transcendantale (état de plénitude accompagné de sons, de mantras), vipassana.

 

 

Logo Association La voie du Coeur